Sunday 08th December 2019,
FCL Arts Martiaux

Comprendre l’enfant de 4 à 11 ans

Comprendre l’enfant de 4 à 11 ans

« L’enfant a des manières de voir, de penser, de sentir qui lui sont propre; rien n’est moins sensé que de vouloir y substituer les nôtre. » J.J. Rouseau – Émile.

1) Introduction :

L’enfant n’est pas un adulte en miniature. Son développement fait appel à certains besoins fondamentaux comme le fait de bouger, crier et de jouer par exemple. Ces impératifs ont été érigés en principes de base lors de l’élaboration de la pédagogie des cours enfants au F.C.L Arts Martiaux. Ainsi, en canalisant l’énergie des enfants au travers de jeux ou d’exercices simples et en diversifiant le champ des expériences motrices, l’objectif essentiel du karaté enfant reste de dispenser une éducation psychomotrice, non seulement générale, mais aussi centrée sur les spécificités du karaté. Il est vain d’essayer d’inculquer avant l’heure des notions qui pourront être maîtrisées. C’est la raison pour laquelle la pédagogie de la découverte qui est la base de l’enseignement du karaté enfant, exige une prise en compte très pointue des particularités de l’enfant.

2) L’enfant dans l’activité karaté :

2.1 Au niveau moteur

Le karaté va permettre de développer chez l’enfant deux capacités fondamentales qui sont l’action et l’adaptation. Au fur et à mesure de son apprentissage, l’enfant est amené à utiliser un registre de plus en plus large de conduites motrices, appuis, déplacements, technique de pieds, technique de poings. Cette utilisation spécifique des parties de son corps pendant l’action contribue à affiner de manière consciente une image du corps en construction. D’autre part, l’opposition nécessite de veiller aux actions de son partenaire ; la moindre faiblesse ou inattention de sa part doit être mis à profit : l’enfant devient opportuniste, c’est l’adaptation.

2.2 Au niveau socio-affectif

a- La rencontre avec autrui et le respect des autres.

Les sensations éprouvées au cours des contact physiques, les émotions qu’il doit apprendre à surmonter (la crainte, la domination, la défaite ou la victoire) , sont autant de stades qui aident à la socialisation de l’enfant. Rencontrer l’autre c’est le connaître et le respecter en tant que partenaire. Le cérémonial du salut avant et après chaque rencontre affirme bien la reconnaissance du partenaire en tant qu’un individu à respecter.

b- Le respect des règles.

Elles revêtent dans la pratique du karaté une importance capitale. Elles permettent d’ organiser l’activité en fixant des limites de temps, d’espace et de comportement, mais surtout elles obligent au contrôle de soi, à la maîtrise des actions et des émotions.

2.3 Au niveau cognitif

A l’issu des échanges, l’enfant se rend compte concrètement s’il a échoué ou réussi. Cette auto-évaluation évidente permet immédiatement d’établir la relation entre l’action, la manière de faire et le résultat. C’est donc lier les causes aux effets ; c’est comparer pour réorganiser ses actions.

3) La Méthodologie

 » L’enseignement qui n’entre que dans les yeux et dans les oreilles ressemble à un repas pris en rêve. »

La mise en place d’une méthode s’avère très efficace. Elle permet à l’enseignant de prendre en compte un ensemble de mesures pédagogiques pour optimiser le rapport de l’élève au contenu. Une méthode comprend : une situation, un outil, une démarche, un projet, des objectifs, une organisation de l’espace, du temps, des groupes et du matériel, une insertion psycho-affective, des connaissances techniques.

3.1 Plan type d’ une séance spécifique au FCL Arts Martiaux

la durée d’une heure au maximum, entrecoupée de fréquents temps de repos et d’une pause hydratation comprend :

a- Mise en condition psychologique durée 5 minutes ( prise en mains)

Disposition sur le tatamis, vérification des tenues et de l’hygiène. Quelques mots pour établir le contact avec les enfants. Expliquer sommairement l’étiquette surtout la courtoisie envers l’autre, présentation de la séance et le respect des consignes données par le professeur. Mise en place du rituel du salut de début de cours : c’est fixer un cadre en apprenant à s’assoir (seiza), fermer les yeux (mokuso) saluer les maîtres, son professeur et ses camarades (rei) se redresser pour enfin se relever (tatsu) et démarrer dans le calme.

b- Mise en condition physiologique durée 15 minutes (les échauffements)

L’échauffement global ou mise entrain va permettre l’accélération des grandes fonctions. Tout ce qui va permettre de faire bouger le corps dans son ensemble (5 minutes). Puis développement des fonctions d’exécution ou échauffement spécifique en travaillant des aptitudes psychomotrices tel que les perceptions du schéma corporel et les perceptions spacio-temporelles. Prise de conscience de la respiration, de l’équilibration, de la coordination générale (10 minutes)

c-Séance proprement dite durée 35 a 40 minutes

Acquisition et exploitation du référentiel karaté par des techniques et enchaînement codifiés. Une mise en situation significative enfants par 2 pour que l’enfant sélectionne la solution la plus proche de la technique envisagée. Exploitation de ces acquis dans différents environnement en créant des situations de groupe (jeux collectifs), des situations individuelles (expressions techniques) et enfin des situations d’opposition  (échange à thèmes 2 par 2)

d-Retour au calme durée de 5 minutes.

fréquents temps de repos sous différentes formes ( pause hydratation, Kohan petite histoires courtes,  jeu des questions réponses)

e-Fin de séance durée 3 à 5 minutes

quelques mots, alignement, rituel du salut, retour dans les vestiaires calmement).

Voir tous les cours

 

Partager cette info ?